vendredi

Come on and let it snow !

Qui est coupable, ou pour le moins responsable ?
Hein ? Qui ! Il s'agit d'un blocage inacceptable de Marseille et de son arrière pays ! Il va falloir enquêter sur tout ça et en tirer les conséquences ! Nom de nom !
Est-ce la faute à météo-france qui n'aurait pas correctement prévu les chutes de neige ? On sait pourtant que la météo est une science exact.
Ou est-ce de la responsabilité des services de la ville de Marseille ou de la Communauté Urbaine, pourtant habituées à saler chaque été les plages rendues glissante par trop de crème solaire, avec le pléthorique matériel ad hoc dernier cri.
Ah ces pouvoirs publics !

4x4 : 0 neige : 1
(photo hors actualité)


En fait la coupable est pourtant pas difficile à trouver. Elle est là sous nos yeux, voir sous nos pieds.
Madame Terre, 6000000000000000000000000 kg, qui se prélasse dans l'espace. 6x10^24 kg de matière et d'énergie animés de courants propres, telluriques, maritimes, météorologiques... en interaction depuis 4,5 milliard d'années.

Et quelque fois ces 6x10^24 kg de matière et d'énergie nous font un petit coucou.

Alors, oui, des fois, il neige. Et la neige ça empêche les bagnoles de rouler, entre autre. Mais on peut aller jouer dans le neige. On peut même rater un jour de boulot, ça peut le faire. Un peu de luge, une bonne-femme ou un bonhomme de neige. C'est pas grave. Voir ça peut être cool...

Le coupable c'est cette bonne vielle terre, qui, juste, est là. Celle-là même qui nous porte, qui nous nourrit encore, malgré nos mauvais traitements.
Quand il neige, ça glisse et il fait froid. Mais comme ça a pas l'air évident, mieux vaut prévenir aussi :

Attention, quand il pleut, ça mouille !
c'est la fête à la grenouille

8 commentaires:

  1. Christine9/1/09 12:04

    Si le 8 janvier, il neige sur la grève
    Le 29, partout, il y aura grève

    RépondreSupprimer
  2. Bravo!
    C'est exactement ce que je pense.
    Quand j'étais enfant et qu'il neigeait, c'est à dire tous les ans ou presque, on n'allait pas à l'école (à part moi parce que j'habitais dedans) et on jouait dans la neige.
    on vivait au ralenti, on hibernait...et c'était super bien.

    RépondreSupprimer
  3. Et bien en Belgique; qui se situe au sud, mais qui n’est pas non plus au bord de l’Adriatique...Hum?! Le problème c’est posé aussi sauf que... Nos médias super-renifleurs nous on, l’air de rien, mis sur la piste du malveillant enneigeur; je dis malveillant parce que tout de même! La neige, ça ne tombe pas comme ça tout seul! Tout d’un coup! Sans prévenir qui plus est... Et en hiver de surcroit... Et sur le rail, comme par hasard... Hum?!

    http://www.rtbf.be/info/belgique/incident-ferroviaire-a-louvain-le-trafic-a-repris-a-13h45-68930

    J’espère que vous avez remarqué ce mot terrible qui revient TROIS fois dans l’article... Si ce n’est pas de l’ULTRA-indice ça... Hum ?!

    E.P

    RépondreSupprimer
  4. @ Christine : merci pour le rappel
    @ Céleste : merci... Et baci :-)
    @ E.P. Heu, le mot c'est train, j'ai bon ? ;-D ... En Belgique aussi il y a de l'ultra-journalisme ?

    RépondreSupprimer
  5. Holà ! En Belgique on dit LA PRESSE, la GRANDE PRESSE... Ultra-citron.
    Et le mot, attention ! On ne peut pas le dire, ils ont le copyright...

    E.P

    RépondreSupprimer
  6. Le pire, c'est que si on ne peut pas se rendre sur son lieu de travail, on vous demande de poser un ou des congés !

    RépondreSupprimer
  7. Ben bien sur, si les pouvoirs publics n'y peuvent rien, ça doit retomber sur le salarié... manquerait plus que ça rogne la marge, voyons !

    RépondreSupprimer
  8. Groumpf, voilà au moins un point de négatif dans le congé mat : comment je fais grève, moi, hein ? Ahlala, je sens que je vais faire mieux que Rachida Dati, j'accouche le 25, je reprends le travail le 28 pour pouvoir faire grève le 29. Ou alors je peux faire grève le jour où je reprends ? Ca m'arrangerait, pas besoin de quitter mon nourrisson... elle fera grève avec moi. El pueblo, unido...

    RépondreSupprimer